LA NEUROLOGIE

Séquelles d’accident vasculaire, maladie de Parkinson, scléroses en plaque… les cas où des bénéfices peuvent être attendus d’une cure sont nombreux en neurologie.

Parmi les pathologies affectant le système nerveux, certaines sont parfois des pathologies lourdes : maladie de Parkinson, sclérose en plaques, séquelles d’accident vasculaire cérébral, maladie de Charcot… Les traitements médicamenteux visent alors principalement à améliorer les symptômes et permettent une légère stabilisation de la maladie. Du moins dans les premières années, car les traitements perdent en efficacité progressivement, d’où le caractère souvent évolutif de ces pathologies.

La cure n’agit pas sur les causes de l’affection neurologique mais elle peut en revanche beaucoup soulager les douleurs, favoriser la mobilité et ainsi améliorer le quotidien des malades.

Un séjour de trois semaines constitue un « espace temps » suffisamment long pour amorcer une évolution positive.

Le séjour thermal va aider le patient à mieux se mouvoir, à se détendre, à entretenir son langage.

La prise en charge par une équipe de kinésithérapeutes, médecins et infirmiers spécialisés permet de redonner confiance aux patients. En parallèle, les fonctions affectées par ces atteintes neurologiques, souvent liées à la motricité ou à la parole, sont stimulées par le biais d’ateliers spécifiques avec des professionnels.

La cure est aussi une bonne alternative pour freiner l’escalade médicamenteuse.

 

Les soins associent

  • Bains avec ou sans douches sous-marine,
  • Douches au jet,
  • Pulvérisations,
  • Applications de boues,
  • Mobilisations et massages des membres sous l’eau.

Gymnastique, ergothérapie, rééducation orthophonique relaxation et sophrologie complètent les soins.

 

POUR ALLER PLUS LOIN...