Photo Mr Thierry Dubois

Thierry Dubois
Président du CNETh
Président de l’ESPA

Tous les cinq ans, le Cneth négocie avec l’UNCAM la convention nationale thermale qui organise les relations entre l’assurance maladie et les Etablissements thermaux. C’est toujours une période chargée d’incertitude et de pression forte pour les responsables du syndicat. Le 8 novembre dernier l’accord conventionnel a été finalement signé pour prendre effet dès cette année.

Deux avancées majeures sont à signaler. Tout d’abord le réajustement du tarif de responsabilité dès que l’écart avec le prix limite de facturation atteint 8 %, ce qui limite le risque de décrochage. Le rattrapage de 4 % sera supporté au 3/4 par les caisses d’assurance maladie et à hauteur d’1/4 par les établissements thermaux.

Le deuxième point très important à mes yeux est une expérimentation sur trois ans avec une prise en charge pour la première fois de deux programmes dans le domaine de la prévention : le sevrage des psychotropes et celui de la réhabilitation des femmes en rémission complète d’un cancer du sein. Le financement de ces deux programmes sera pris en charge à 50 % et les soins thermaux délivrés dans ce cadre le seront au prorata de la durée du séjour.

 

“Les cures pour sevrage des psychotropes et suites de cancer du sein sont désormais prises en charge.”

Il s’agit d’une avancée considérable qui prouve l’intérêt de la médecine thermale dans le domaine de la prévention ; c’est également une reconnaissance pour le travail accompli par l’Afreth et les exploitants thermaux dans ce domaine depuis douze ans. Ceci ouvre la porte à de nouveaux champs de compétence pour le thermalisme et renforce sa position dans l’offre de soins de notre pays.

L’année 2017 aura malheureusement été marquée par la disparition de deux grandes figures du thermalisme. En avril dernier celle du Dr Guy Ébrard, homme politique, poète, thermaliste convaincu, fondateur d’Eurothermes ; il a été également Président de la FITEC et membre de l’OMS. Il fut un défenseur infatigable du Thermalisme. En octobre dernier, celle de Mme Marie-Christine Guérard Barthélémy, Présidente de La Chaîne Thermale du Soleil, Vice-Présidente du Cneth.

Elle avait succédé à son Père, Adrien Barthélémy en 2001, à la tête de l’entreprise, pour poursuivre le développement de ce groupe familial toujours dans la recherche de l’excellence. Une de ses grandes réussites a été le développement d’Eugénie-les-Bains avec la complicité de son mari Michel (gestion d’un hôtel devenu Palace et d’un restaurant 3* Michelin depuis plus de 40 ans !).

Nous les remercions tous les deux pour l’héritage qu’ils nous ont laissé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires