Les stations thermales :

LA RHUMATOLOGIE

Depuis de nombreuses années, les douleurs rhumatismales sont le premier motif de fréquentation des stations thermales.

Le livre blanc de la rhumatologie consacre un chapitre entier au thermalisme.

La Haute Autorité en Santé (HAS) recommande le thermalisme dans le traitement des douleurs lombaires chroniques :
« la cure thermale conduit à diminuer significativement la douleur, à restaurer la fonction, à améliorer la qualité de vie ».

75% des curistes suivent une cure en rhumatologie. Face à l’arthrose, la lombalgie ou les rhumatismes inflammatoires, les soins thermaux n’ont plus à faire leurs preuves. Vous êtes déterminé à diminuer vos douleurs et à améliorer votre qualité de vie ? Ces explications vous concernent.


L’arthrose

L’arthrose touche toutes les articulations : hanche, genou, colonne vertébrale. Elle se manifeste par des douleurs et une limitation des mouvements.

A côté des traitements médicaux, antalgiques et antiinflammatoires et de la rééducation, les cures thermales apportent une amélioration durable sur les douleurs et la mobilité.

La chaleur a un effet décontracturant et antalgique.

Les massages sous eau thermale, les bains massant, l’application de boues thermales soulagent les douleurs.

Les séances de kinésithérapie dans l’eau et la gymnastique en piscine, les jets sous-marins favorisent la mobilité.

Les localisations de l’arthrose
Les cures sont utiles dans l’arthrose du genou et de la hanche, les douleurs lombaires, les douleurs cervicales, l’arthrose des doigts et aussi après une intervention pour arthrose de hanche ou du genou.

 

Les rhumatismes inflammatoires

La polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante et le rhumatisme psoriasique touchent des personnes jeunes.

L’inflammation des articulations est responsable de douleurs, gonflements et raideurs articulaires dans les bras, les jambes ou le dos selon la maladie.

Bien que les traitements médicamenteux soient de plus en plus efficaces, le thermalisme apporte un bénéfice supplémentaire.

La cure n’est pas prescrite pendant les poussées de la maladie.

Cependant, à distance des poussées inflammatoires, bains, douches ou vapeurs d’eau thermale et enveloppements de boues permettent d’améliorer la mobilité articulaire et de réduire la consommation de médicaments.

Les soins thermaux s’intègrent à un programme de rééducation et d’éducation de la maladie rhumatismale, ce qui permet d’obtenir une meilleure acceptabilité de la maladie.

 

Les tendinites

La tendinite de l’épaule est responsable de douleurs et de limitation des mouvements parfois très handicapantes.

Le traitement médicamenteux est souvent long et malgré la kinésithérapie, le passage à la chronicité est fréquent.

La cure thermale est une réponse particulièrement adaptée aux tendinites chroniques et /ou récidivantes : les cataplasmes de boues, les douches, la mobilisation en piscine, les séances de kinésithérapie dans l’eau permettent de diminuer douleurs et raideur des tendons et des muscles.

 

La fibromyalgie

Désormais reconnue comme pathologie, la fibromyalgie associe des douleurs diffuses articulaires et musculaires dans plusieurs zones du corps, une fatigue, de l’anxiété et des troubles du sommeil.

Ce syndrome de plus en plus répandu, surtout chez les femmes, est donc devenu une indication de cure thermale.

Les douches à jet doux, les bains hydromassants, les applications de boues, la mobilisation et les exercices musculaires en piscine permettent de soulager les douleurs. Des séances de sophrologie ou de relaxation, ainsi que des réunions d’échanges entre malades, sont proposées dans les stations offrant une prise en charge ciblée de la fibromyalgie.

 

Les cures post-opératoires et post-traumatiques

Après une intervention chirurgicale orthopédique ou un traumatisme sportif ou accidentel, la rééducation en milieu thermal va favoriser la récupération musculaire et articulaire.

A distance de l’intervention, la cure est prescrite dans le cas de séquelles de fractures, après une pose de prothèse articulaire, à la suite d’une chirurgie du dos, pour traiter les algodystrophies et les grands sportifs qui souffrent de blessures chroniques.

Les eaux thermales chaudes et les applications de boues calment les douleurs et ont un effet décontracturant. La gymnastique en piscine, les exercices réguliers dans l’eau et les massages permettent de récupérer une mobilité articulaire et diminuent la raideur musculaire.

 

POUR ALLER PLUS LOIN...