AFFECTIONS URINAIRES & MALADIES MÉTABOLIQUES

La lutte contre les calculs rénaux est une indication très ancienne de cure thermale. La deuxième indication concerne avant tout les femmes : ce sont les infections urinaires ou cystites récidivantes.

 

Les calculs ou lithiases urinaires

La base du traitement est d’amener le curiste à augmenter progressivement sa consommation d’eau, parfois jusqu’à 3 litres et plus par jour, afin d’obtenir une augmentation de son volume urinaire quotidien.

Cette cure de diurèse est essentielle dans la prévention des récidives de calculs.

La prise quotidienne d’eau thermale riche en magnésium et en calcium réduit en effet de façon significative l’excrétion d’oxalate et donc le risque de lithiase.

Elle permet de rééquilibrer la composition des urines. Le choix de la station se fait en fonction du type de lithiase : dans les lithiases calciques, il est souhaitable d’éviter les eaux trop riches en calcium ; dans les lithiases uriques, on préférera les eaux alcalines.

La cure est aussi utilisée pour évacuer les fragments de calculs après lithotripsie (élimination de calculs urinaires à travers le corps au moyen d’ultrasons).

 

Les infections urinaires ou cystites récidivantes

De nombreuses femmes souffrent d’infections urinaires à répétition, plus de 4 fois par an. En plus des traitements antibiotiques, une cure thermale de 3 semaines est recommandée.

Il s’agit de cure de boisson d’eau thermale favorisant l’élimination urinaire : elle permet de « nettoyer » le système urinaire. Les douches, bains et cataplasmes apaisent les douleurs liées aux infections.

L’ensemble du traitement permet d’éviter la prise d’antibiotiques.

 

POUR ALLER PLUS LOIN...